22 Août 2017 - écrit par Jean-Marc LUCIEN - Lu 116 fois

Interview de Jean-Marc LUCIEN

Date : samedi 19 août 2017
Objet : Interview pour présentation du métier de Courtier en Travaux et spécificité du projet de Jean-Marc LUCIEN avec AXIMOTRAVO 44.


Quel est de manière précise le rôle du courtier en travaux ?

  • Le courtier est là pour concrétiser des travaux de rénovation et d’aménagement chez des particuliers ou des petites structures ou encore des commerces  demandeurs. La réalisation de ses travaux doit être à la fois conforme,  garantie en terme de délai et de finances et donner satisfaction aux clients et en même temps être efficace pour le ou les artisans qui réalisent le chantier.
  • Pour cela le courtier gère la démarche commerciale initiale, accompagne l’artisan lors du rendez-vous d’établissement du projet et préparation du devis, récupère le devis auprès de l’artisan et le fait valider par le client.
  • Le courtier assure la mise en route du chantier en veillant à la bonne coordination de démarrage lorsqu’il y a plusieurs entreprises concernées et fait signer au client le bon de démarrage.
  • La gestion des travaux, recherche d’artisans, vérification des devis, garantie de bonne fin sont des contraintes lourdes que le client final n’a plus à supporter : c’est le courtier qui s’en occupe.
  • La gestion commerciale en est simplifiée pour l’artisan notamment parce que le courtier effectue la partie amont de la prospection grâce à son réseau « Aximotravo ». Il participe aux foires locales, rencontre les apporteurs d’affaires, les administrations, les Bureaux d’études, …etc. Il organise aussi des évènementiels pour générer de nouveaux contacts. Il travaille en relation avec les clients en cours et ceux dont le chantier est terminé, afin de créer un véritable réseau dynamique, notamment en animant un Site Internet bien documenté.
  • Tous les partenaires, clients, artisans et apporteurs d’affaires sont gagnants/gagnants dans ce processus grâce au rôle du courtier.
  • Pour arriver à proposer une bonne expertise et une bonne fin de travaux, le courtier s’attache avec une grande vigilance, à retenir pour le réseau, des entreprises qualifiées, disposant des assurances nécessaires pour intervenir dans le métier qui est le leur. Il s’engage aussi à présenter aux artisans une clientèle de qualité susceptible d’apporter aussi à l’avenir d’autres opportunités de travaux.                                                             

Quels sont les atouts particuliers que propose Jean-Marc LUCIEN à travers AXIMOTRAVO 44 ?

Il convient de bien comprendre mon historique professionnel. Fort de 25 ans de métier dans le bâtiment, surtout dans le domaine des matériaux de construction et de l’accompagnement de réalisation de chantiers pour des particuliers et 15 années de conseils en gestion notamment pour des entreprises de bâtiment, je peux me prévaloir certaine expérience et d’une bonne connaissance du monde du bâtiment.
Par ailleurs depuis 10 ans, je me suis impliqué dans les réseaux proches de la recherche sur la protection de la biodiversité, de l’économie solidaire et participative, de l’alimentation bio, de l’agro-écologie et des solutions alternatives bios et économes en énergie pour la construction et la rénovation de l’habitat.
Mon idée est que dans tous les domaines de la construction et de la rénovation, il existe des solutions alternatives aux pratiques actuelles, qui vont dans le sens du développement durable et de la reconstruction d’un habitat et d’un modèle social et économique plus respectueux de l’environnement et de l’être humain.

Comment Jean-Marc LUCIEN veut-il mettre en pratique ce concept ?

  • Ma première démarche va être d’intégrer, dans mon réseau d’entreprises, des partenaires qui sont conscients et partagent cette volonté d’évolution. Les entreprises retenues devront être ouvertes à la découverte de ces produits et solutions innovantes et accepter de travailler ensembles de manière « coopérative » et participative (échange d’informations, mise en commun de certaines connaissances…)
  • Ma deuxième démarche portera sur la présentation systématique, en rendez-vous clientèle et lors de la réalisation de devis pour des travaux, de solutions techniques correspondant à la définition d’un habitat écologique et sain. En expliquant de manière adaptée l’intérêt du choix de matériaux naturels et non polluants, et des matières premières principalement végétales et minérales, non-toxiques, respectueuses de la Nature et de la Vie.  
  • Une troisième démarche portera sur le Site Internet dont une partie importante sera consacrée à l’exposition de l’ensemble des gammes de produits correspondants à la définition d’un habitat écologique, exposition accompagnée de fiches techniques, de plans d’installation, de liens vers des réalisations existantes et d’indications pour commander les produits, quand ils ne seront pas disponibles sur le Site. 
  • Enfin j'attacherai une grande importance au développement d'un réseau d'entreprises locales et durables dont le principe est développé dans un document joint (Voir ICI)

Quel sera globalement le plus de Jean-Marc LUCIEN par rapport aux autres courtiers en travaux ?

L’important, pour moi, sera de bien mettre en lumière que des solutions existent dans la rénovation pour concevoir un habitat écologique et que le coût réel de ce choix n’est pas si différent de celui des matériaux actuellement utilisés sans discernement.

Au-delà du rôle de courtier en travaux AXIMOTRAVO 44 se définit comme une entreprise de « services aux entreprises » cela induit quelle proposition pour les partenaires ?

La démarche d’AXIMOTRAVO 44 étant fondée sur une idée de coopération et d’organisation partagée, je souhaite aussi offrir aux entreprises partenaires  la possibilité de services partagés pour réduire les coûts de fonctionnement et permettre à chacune d’entre elles de se consacrer au cœur de son métier.
Cela concerne par exemple la création et la gestion d’un Site Internet performant ainsi que son référencement, la formation des personnels à l’utilisation des outils Bureautiques de manière approfondie et non superficielle comme c’est souvent le cas (Excel par exemple) ou encore le développement de petits applicatifs adaptés aux besoins spécifiques de l’entreprises.
Cela pourrait aussi concerner l’organisation du suivi des règlements clients et les relances…
Aussi des services de traduction, notamment avec l’anglais largement utilisé dans les documents et souvent mal maÏtrisé par les entreprises, tout comme l’allemand.
Le fait d’œuvrer en coopération permettra aussi d’être à l’écoute d’autres besoins et de mettre en place au sein du groupe de partenaires les solutions correspondantes.
Tout cela figure dans ma proposition aux entreprises partenaires.

Et l’agro-écologie dans tout cela ?

J’ai suivi une formation en agro-écologie avec une Association qui fait partie du projet Oasis et qui maitrise la réalisation de jardins familiaux (entre-autres) ce qui m’a donné l’idée de proposer par le biais de cette Association, une expertise et un accompagnement aux familles qui voudraient soit transformer leur pratique de jardinage pour aller vers l’agro-écologie et la permaculture, soit commencer un jardin dans ses pratiques écologiques. Cette expertise est donc intégrée dans mon projet général.

Entreprise individuelle au départ, quels sont les objectifs d’évolution pour Jean-Marc LUCIEN ?

De fait, et si le concept que je propose fonctionne, l’objectif sera de me transformer à court terme en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif).
Une SCIC est une SCOP (Société Coopérative et Participative) qui à la différence de la SCOP permet la rentrée dans le capital d’actionnaires de soutien autres que les salariés.
Dans une SCIC, les mécanismes coopératifs et participatifs sont identiques à ceux de la SCOP. Toutefois, les membres associés au capital sont par définition de toutes natures : salariés mais aussi celles et ceux qui souhaitent s’impliquer dans le projet (clients, bénévoles, collectivités territoriales, partenaires privés, etc.…).
En allant vers cet objectif, dans un horizon prochain de 2 à 3 ans, je peux ainsi offrir à celles et ceux qui m’apporteront dès le départ le concours financier dont j’ai besoin, une forme de récompense en les intégrant dans le capital de la future SCIC.

Comment vous aider à la réalisation de ce projet ?

Plusieurs dossiers sont en cours avec Ulule notamment mais d'ors et déjà une cagnotte est mise en place sur Leetchi.
https://www.leetchi.com/c/projets-de-jean-marc-lucien

Comme je l'ai expliqué dans cet interview tous les participants à la cagnotte se verront proposer de participer au projet de SCIC dès que celui-ci verra le jour donc d'ici deux à trois ans maximum.
 
Les autres liens et projets participatifs seront renseignés sur le Site dès qu'ils auront pris forme.



              


Partager ce site


Derniers tweets
WMaker Blog | Explications sur l'incident de cette nuit: De 2:00 AM à 09:30 AM... | #cms https://t.co/Z1Q2DccXvv https://t.co/hstgyo9xx8
Vendredi 22 Septembre - 17:20
WMaker Blog | Boites mails, piratage et spam: Récemment nous avons eu beaucoup de... | #cms https://t.co/UICs9e0YMN https://t.co/Fy13d5zdZ9
Mardi 4 Juillet - 18:18
WMaker Blog | Maintenance planifiée ce Mercredi 22 Février: Nous allons faire une maintenance de base de... | #cms https://t.co/U8xu9JWiTC
Lundi 20 Février - 15:16
WMaker Blog | Pace e Salute: Toute l'équipe du CampusPlex (WMaker &... | #cms https://t.co/pnUZnbw3vG https://t.co/7FVEI4qGnf
Dimanche 1 Janvier - 00:02

Flux RSS





Liste de liens
Tags
Galerie
Serre 1
Etat des lieux côté Est
Etat des lieux d'origine
Salle à manger d'origine
Installation d'origine
Etat des lieux
Démolition du vieux meuble encastré
Dépose de l'ancienne toiture
Façades à l'origine

YouTube Channel
Rss