Présentation du projet complet et du besoin

Mon idée principale consiste, à travers mon métier de conseiller en travaux de mettre en place un véritable réseau local d'entreprises qui oeuvrent dans le sens de l'économie locale, participative et écologique.


En résumé

Le projet est bien résumé dans l'article :
Un réseau d'entreprises locales pour une économie écologique et durable
L'idée majeure est de démarrer ce projet en entreprise individuelle pour créer et valider le concept puis d'évoluer très rapidement (2 à 3 ans maximum mais plus rapidement si le capital de base est réuni plus rapidement) vers une structure participative de type SCIC
L'avantage d'une SCIC réside dans la possibilité (voire même l'obligation) d'avoir dans les actionnaires les salariés et les responsables de l'entreprise (comme dans la SCOP) mais aussi des acteurs multiples comme des bénévoles, usagers, collectivités publiques, entreprises, associations, particuliers... en fait tous types de bénéficiaires et de personnes intéressées à titres divers.
Ce qui permet de proposer à tous ceux qui participeront à cette aventure de réseau local d'entreprises, par le biais de financements participatifs divers, d'intégrer la gouvernance de la future structure.
Celle-ci répondra pleinement à la définition d'une SCIC puisqu'elle produira des services qui répondent aux besoins collectifs d'un territoire par la meilleure mobilisation possible de ses ressources économiques et sociales. Elle s'inscrira dans une logique de développement local et durable et favorisera donc l’action de proximité et le maillage des acteurs d’un même bassin d’emploi. De plus, elle présentera un intérêt collectif et un caractère d'utilité sociale garanti par sa vocation intrinsèque d'organiser, entre acteurs de tous horizons, une pratique de dialogue, de débat démocratique, de formation à la citoyenneté, de prise de décision collective.

Quelles sont les pistes évoquées pour la mise en oeuvre et le financement participatif ?

Sur le Site référence du mouvement les Colibris, la démarche est bien expliquée ce qui va permettre de faire le point des actions déjà menées.
Les étapes :
  1. S'inspirer de l'existant et se former : des contacts sont déjà établis et des partenariats en route avec notamment l'Oasis de Pen An Hoat, les formations "Créer un Oasis", Eco-entreprendre" et aussi l'approche de l'agroécologie ont été suivies. 
  2. Créer un collectif et un réseau : Sous la bannière d'un partenariat avec Travaux Services 44 (conseiller en travaux), une campagne de rencontre et de sensibilisation avec les entreprises locales est en route et un réseau se met en place autour du Site WEB www.aximotravo44.com qui servira de support et de relais pour le projet.
  3. Il faut maintenant passer aux ressources à trouver et c'est la démarche qui va être engagée maintenant en travaillant sur les diverses pistes possibles :

Les choix et les possibilités :

  • Le principe du don contre don : contributions financières en échange de contreparties personnalisées. Dans ce cas la contrepartie personnalisée serait l'intégration dans les actionnaires de la future SCIC. Plateforme de Crowdfunding garante de l'opération.
  • La proposition de prêts solidaires directs (à taux 0) entre particuliers pour les projets personnels et professionnels. L’emprunt peut être de 200 € à 10 000 €, et le remboursement s’effectue sur une période de 1 à 36 mois. Cela se passe à travers une plateforme spécialisée qui est garante de l'opération.
  • Plateforme de dons avec la Nef . Unique en France, la Nef est une coopérative qui œuvre depuis près de 35 ans pour une finance éthique, transparente et participative. Zeste vise accompagner tous les projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle. Ce service de finance participative fonctionne sous forme de dons avec ou sans contreparties et dans ce cas la contrepartie personnalisée serait l'intégration dans les actionnaires de la future SCIC.
  • Financement participatif pour soutenir les initiatives à forte utilité sociale, principalement les projets des secteurs de la solidarité et de l’économie sociale et solidaire. Plusieurs modèles de collectes financières sont proposés mais avec  possibilité de paramétrer un “seuil de réussite” ou, au fil de l’eau sans conditionnement de la réussite de la collecte. La contrepartie minimale est de s’engager à donner des nouvelles du projet soutenu aux contributeurs. Les récompenses non marchandes ou sans valeur monétaire mais à forte valeur affective sont privilégiées.
  • La cagnotte sur Leetchi qui fonctionne comme une aide pour lancer un projet sans contrepartie mais pour laquelle il sera proposé ... Cette cagnotte est en place d'ors et déjà et vous pouvez la retrouver sur ce lien :
          https://www.leetchi.com/c/projets-de-jean-marc-lucien

Dans tous les cas il me faut trouver 5 000 €uros pour lancer vraiment le projet de SCIC.

Les autres liens seront mis en place dès que les dossiers seront lancés mais d'ors et déjà, si vous avez des idées ou des remarques à formuler, écrivez moi à :
email : jmlucien@aximotravo44.com
 

Retrouvez en PDF le dossier complet financier et le business plan ci-dessous à télécharger

lucien_courtier.pdf LUCIEN_Courtier.pdf  (195.31 Ko)

23 Août 2017 - écrit par Jean-Marc LUCIEN - Lu 161 fois


              



Version mobile ci-dessous
Mobile