Projet : création d'un modèle coopératif d'Economie Locale Solidaire et Social dans le 44 - SELSS44

Le projet SELSS44 est lancé : La finalité de la SCIC SELSS44 est de remettre à plat, avec les partenaires locaux, entreprises, commerces, associations l’ensemble du projet économique à travers l’émergence d’un nouveau « Modèle Economique Local, Solidaire et Social, par la Coopération ».
La SCIC SELSS44 ne se positionne en aucune manière comme remplaçant d’un existant déjà riche et dynamique, mais comme un soutien pour permettre à ce qui se fait déjà d’atteindre un objectif ambitieux mais réalisable qualifié d’objectif des « trois zéros », à savoir : Zéro chômage + zéro pollution + zéro déchet.


TELECHARGEZ LE PDF COMPLET DU PROJET EN COURS DE DEVELOPPEMENT >>>>>
(Statuts provisoires de la SCIC et tableaux divers)

UN FINANCEMENT A TROUVER AVEC VOUS AMI·E·S QUI NOUS LISEZ CAR SANS VOUS CE PROJET N'EST PAS REALISABLE Lien ICI >>>>>>>>>>>


 

Histoire et contexte

Initialement le projet de création de la SCIC SELSS44 s’inscrit dans le périmètre de la Communauté de Communes de Pontchâteau / Saint-Gildas des Bois. Pour simplifier l’écriture celle-ci sera dénommé CC Pontchâteau St-Gildas dans les statuts.

Pour des raisons de cohérence de territoire avec les entités administratives, le projet sera proposé avec une extension sur les 4 communes qui complète les 9 communes de la CC Pontchâteau St-Gildas pour former le canton de Pontchâteau.

Le constat général en milieu rural est bien que face aux grandes entreprises nationales ou internationales, les entreprises locales ont du mal à résister à une forme de « Dumping Social » généré par la différence de taille et de structure. Comment des commerçants locaux peuvent-ils tenir face à l’implantation de grandes surfaces ? Combien de centre de petites villes sont-ils désormais vides de commerces ? Combien de petits producteurs disparaissent chaque jour, ne pouvant préserver leur marge face aux géants de l’industrie alimentaire et de la distribution ?

Toutes ses interrogations primaires se trouvent confortées par des constats navrants conséquences de cette intrusion de concurrence extérieure : Combien de personnes sont au chômage localement par manque d’employeurs locaux, quelle masse de pollution est engendrée par ce déplacement d’entreprises extérieures au canton, quelle consommation énergétique est gaspillée pour aller faire « son marché » à l’extérieur par insuffisance d’offre locale…etc.

La finalité de la SCIC SELSS44 est de remettre à plat, avec les partenaires locaux, entreprises, commerces, associations l’ensemble du projet économique à travers l’émergence d’un nouveau « Modèle Economique Local, Solidaire et Social, par la Coopération ».

La SCIC SELSS44 ne se positionne en aucune manière comme remplaçant d’un existant déjà riche et dynamique, mais comme un soutien pour permettre à ce qui se fait déjà d’atteindre un objectif ambitieux mais réalisable qualifié d’objectif des « trois zéros », à savoir : Zéro chômage + zéro pollution + zéro déchet.
Annexe 1
Annexe 1

Méthodologie du projet

projetscicv1avecannexes.pdf ProjetSCICV1avecAnnexes.pdf  (918.54 Ko)

Ci-dessus le projet complet de statuts de la SCIC SELSS44 à télécharger

Le projet de la SCIC SELSS44 est de rassembler autour d’elle l’ensemble des acteurs locaux qui contribuent ou pourront contribuer à l’essor de ce nouveau modèle économique, afin de lui donner toute sa cohérence dans le domaine de l’économie solidaire et sociale.

Pour mémoire une SCIC est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif qui n’a pas vocation à créer de la richesse pour qu’elle soit distribuée en dividende à l’extérieur mais à produire du résultat pour lui permettre de progresser et d’atteindre l’objectif qui est le sien, permettre à tous de bénéficier de cet apport économique issu de la règle des trois zéros, vue plus haut.

Ce projet est résolument tourné vers les solutions et innovations en matière d’énergie renouvelable, d’éco-matériaux, de récupération et d’utilisation de l’existant, de sauvegarde de l’eau, de partage de matériel, de distribution en circuits courts, entre autres…
Pour ce faire, serons invités à participer au capital de la SCIC :
  • Les Associations locales qui travaillent dans l’insertion, le culturel, l’agriculture, la récupération et revalorisation, la formation, et autres actions sociales,
  • Les Entreprises et les commerçants qui souhaitent s’engager dans une démarche d’actions locales (embauches, animations…) en contrepartie d’un engagement des habitants à intégrer une notion de circuits courts pour apporter du chiffre d’affaires en complément,
  • Les Agriculteurs et producteurs locaux, qui pourront mettre en place des circuits courts pour commercialiser leur production de manière formelle, permanente et organisée.
  • Des acteurs extérieurs présents sur le domaine de l’économie collaborative et participative (Crédit coopératif, financement participatif, fondations) et qui donc ne sont pas motivés par l’effet rentabilité mais par le soutien aux projets d’économie collaborative,
  • Une ou des collectivités locales, parties concernées par le développement d’une économie locale durable,
  • Tout particulier, utilisateur du projet, toute personne morale, qui partage les valeurs de l’économie solidaire et sociale et qui souhaite s’engager dans le projet.
Le détail des actions dans lesquelles la SCIC pourra s’engager fait l’objet d’un tableau en annexe (ANNEXE 1) qui présente les grandes lignes du projet, partant du modèle économique, avec les divers domaines (non limitatifs) où la SCIC interviendra soit par des actions bénévoles et de soutien (pour les associations, le public en difficulté…) soit par des actions rémunérées, grâce à un personnel entièrement local, dont le tiers sera recruté auprès des demandeurs d’emploi en difficulté et en réinsertion, soit encore par des accompagnements de projets nouveaux portés par des acteurs locaux.
 
L’ensemble du projet s’appuie sur la création d’un « réseau local d’entreprises et de commerçants », d’un pôle pépinière d’entreprises, d’un service « informations et formations » et dans l’absolu accompagnera une entité à créer pour mettre en place une monnaie locale, gage d’une dynamique porteuse de l’économie locale.

La SCIC SELSS44 réaffirme d’une manière claire qu’elle n’a pas vocation à supplanter l’existant mais à le soutenir et à participer à son développement pour favoriser l’éclosion du modèle d’économie locale et durable qui garantira la réussite de l’objectif des « trois zéros ».
 
De par sa vocation clairement définie dans le préambule, la SCIC SELSS44 s’inscrit pleinement dans le cadre de l’économie solidaire et sociale au cœur du canton de Pontchâteau et le choix de se constituer en Société Coopérative d’Intérêt Collectif s’en trouve pleinement justifié.

Les règles de gouvernance et de fonctionnement particulières à ce type de structure sont détaillées dans le projet de statuts ci-dessous.

Le nom de SELSS44 (Soutien à l’Economie Locale pour la Solidarité et le Social) est acté à titre provisoire.

Il appartiendra à l’ensemble des acteurs participants de définir le nom définitif de la structure.
 
Dans le projet de statuts ci-dessous, les parties en rouge seront à compléter ou à revoir en fonction des discussions futures. >>>Téléchargez le projet de statuts ICI
Annexe 2
Annexe 2

Domaines où l'économie solidaire et social peut être efficace


Tableau des flux financiers dans une entreprise classique - Le bénéfice part à l'extérieur

Financement externe d'une structure classique
Financement externe d'une structure classique

Tableau des flux financiers dans la SCIC projetée (idem SCOP) - Le bénéfice est réinvestit pour la collectivité

Financement de la SCIC
Financement de la SCIC

27 Septembre 2017 - écrit par Jean-Marc LUCIEN - Lu 180 fois


              



Version mobile ci-dessous
Mobile