Un projet de réseau local d'entreprise et de coopération solidaire - Dans la continuité de l'Hospitalité

Voici le pourquoi fondamental qui justifie que je me lance dans cette aventure


Mon histoire avec l'économie solidaire commence en 1998 !

A 50 ans, après trente années d'activité professionnelle intense dont 15 en tant que profession libérale, libre d'engagement, après la vente de mon entreprise, je décidai de partir 2 mois sur le Chemin de Compostelle.

Du Puy en Velay à Saint-Jacques de Compostelle c'est 1600 km à pieds et une belle aventure humaine. Ce fut aussi pour moi un bouleversement complet dans ma vie sociale.

D'abord, avec la rencontre sur la partie espagnole du Chemin, avec celle qui allait devenir mon épouse, Marie. Ensuite, tous les partages avec les autres pèlerins marcheurs, les échanges d'une richesse humaine hors du temps, la liberté d'aller, dépouillé d'une carapace sociale encombrante, née des conventions usuelles de notre société, m’ont fait découvrir une approche très différente, très "vraie", de la relation entre les êtres humains dans la vie.

Dès notre retour du Chemin, avec Marie, nous avons décidé qu'il serait important pour nous de rendre à d'autres, ce que nous avions reçu.

L'idée d'acheter une maison sur le Chemin de Compostelle et d'y accueillir bénévolement les pèlerins, venait de naître.

 

Et pendant 10 ans de 2005 à 2015 nous allions vivre, près du Puy en Velay, une première expérience réussie d'"Economie Solidaire et Sociale" sans même que nous en soyons conscients, du moins au début !

Ouvrir sa porte, tous les jours, accueillir dans sa maison, proposer un repas chaud pour le soir, un lit et une douche pour la nuit, un petit déjeuner avant le départ du lendemain, avec simplement une petite boîte où celui qui le souhaitait nous laissait une participation, sans aucune obligation, avec le sourire et l'envie de partager notre maison et notre vie, alors oui c’était de l'économie solidaire avant la lettre.

15 000 pèlerins reçus en 10 ans, jusqu'à 15 personnes certains soirs, dans un total partage avec mon épouse de ce désir profond d'ouvrir notre porte à l'étranger, sans jamais se demander si nous aurions de quoi nourrir les pèlerins du lendemain, en gardant toujours notre confiance, avec humilité, dans la valeur de la solidarité humaine qui veut que celui qui a un peu plus participe pour celui qui a moins ou pas, comment ne pas s'apercevoir, avec le recul, que nous avions vécu 10 années d'accueil dans la plénitude de l'"Economie Sociale et Solidaire" sans mettre d'argent de côté, consacrant tout ce qui nous était donné à l'accueil du lendemain et à la poursuite de cette hospitalité.

Et vous toutes et tous que nous avons eu le plaisir d'accueillir chez nous, vous le savez bien, vous l'avez vécu ce partage de solidarité et de liberté qui grâce à vous a survécu 10 années, sans doute en avance sur son temps, dans la confiance des hôtes et sans jamais la moindre difficulté financière pour accueillir encore et toujours l'étranger qui frappait à la porte, fatigué de sa journée de marche et souvent de son chemin de vie même !


Et le plus extraordinaire est bien cette évidence qu’il convient encore de souligner, jamais nous n’avons connu de difficultés financières pour continuer cet accueil, preuve, s’il en est, que la libre participation peut-être économiquement une approche valide de l’Economie Solidaire et Sociale.

Aussi quand en 2016 nous avons quitté la région du Puy en Velay pour venir nous installer près de St-Nazaire, c'est tout naturellement que nous avons cherché de quelle manière nous pourrions poursuivre notre démarche d'humanité.

Des rencontres avec le Mouvement des Colibris, avec Pierre Rahbi, avec Béatrice d'Ardelaine, avec le patron des Jardins de Cocagne, avec diverses personnes impliquées dans le mouvement coopératif comme dans l'agroécologie, nous ont ouvert les yeux sur la dimension essentielle aujourd'hui de l'ESS que nous avions expérimentée sans le savoir pendant nos 10 années d'accueil en Haute-Loire.

Les fondements de mon projet d'économie locale solidaire et sociale venaient de voir le jour, et c'est avec l'expérience vécue pendant 10 ans que va se bâtir la réalisation que je vais maintenant présenter.

Maintenant pour que cette aventure continue, j'ai besoin de votre aide :

Lisez la suite de cette présentation ci-dessous et si vous le souhaitez venez vous engager avec moi dans ce projet ou soutenez cette action Solidaire et Sociale fondamentalement dans l'esprit de l'hospitalité et du don.
Le lien :
http://www.aximotravo44.com/Projet-creation-d-un-modele-cooperatif-d-Economie-Locale-Solidaire-et-Social-dans-le-44-SELSS44_a75.html

Un financement à trouver avec vous...
Le lien ici
http://www.aximotravo44.com/Projet-de-SCIC-un-financement-a-trouver_a77.html

14 Octobre 2017 - écrit par Jean-Marc LUCIEN - Lu 231 fois


              



Version mobile ci-dessous
Mobile